Situation en janvier 2009


Un rappel des problèmes auxquels sont confrontés les IUT suite à  l'application de la loi de réforme des universités, loi Libertés et responsabilité des universités (LRU)

 Avant la LRU

 Le Ministère attribuait un budget à l'Université et un budget à chaque Institut à statut dérogatoire dont font partie les IUT et Polytechnique.

Spécificités des IUT :

  • statut dérogatoire Article 713-9 (ancien article 33)
  • budget propre dont le Directeur de l'IUT est ordonnateur
  • sélection des étudiants lors du recrutement
  • 1620 à 1800 heures d'enseignement sur 2 ans (environ 1350 heures sur 3 ans en faculté)
  • groupes de 26 à 28 étudiants
  • 10 semaines de stage en entreprise
  • Programme Pédagogique NATIONAL
  • Conseil d'Administration présidé par un représentant du monde économique

Ces spécificités permettent d'obtenir un taux de réussite et d'insertion professionnelle élevé.

 

Depuis la LRU

Le Ministère attribue un budget à la seule entité Université, le Président de chaque Université décide de la répartition de ce budget entre les composantes de l'Université. L'article 731-9 est alors vidé de sa substance et en contradiction avec la loi.

 Conséquences possibles

  • Réduction substantielle du budget déjà en diminution constante depuis 5 ans.
  • Budget ne permettant plus d'assurer les heures d'enseignement prévues dans le Programme Pédagogique National
  • Disparition à terme des IUT et d'un des seuls diplômes professionnalisant de l'Université et pourtant très apprécié des entreprises
  • Disparition du programme national

 Ce mouvement est engagé depuis le 25 novembre, avec le soutien du MEDEF et de la CGPME, suite à l'absence de réponse aux questions soumises au Ministère à l'issue de la réunion de l'ADIUT du 6 novembre 2008.

 Le 25 novembre a eu lieu dans tous les IUT (116) une journée d'action pour informer les étudiants et le personnel des dangers que présente la LRU pour les IUT.

Certains IUT sont en grève depuis ce jour.

Les IUT exigent le maintien du fléchage des budgets qui, seul, empêchera le démantèlement de cette formation de qualité !

 Les manifestations se sont poursuivies dans la plupart des IUT de France jusqu'au jeudi 18 décembre.