Depuis plus de 10 ans, l'IUT de Nantes collabore avec la Fédération Française d'Escrime (FFE) via la création et la production d'armes "nouvelle génération"- épées, sabres et fleurets - à base de matériaux plastiques innovants.  Aujourd'hui, l'IUT produit plus de 2000 pièces par an qui sont utilisées par les clubs d'escrime de la FFE mais aussi commercialisées dans des magasins pour des activités de loisirs, théâtre, etc.

2002-2005 : les premières expérimentations

La collaboration débute en 2002 lorsque un étudiant du département Science et Génie des Matériaux, passionné d'escrime et sportif de haut niveau, contacte la FFE et leur propose de fabriquer un prototype de fleuret en fibre de carbone dans le cadre de ses études. La Fédération est intéressée par l'idée mais souhaiterait plutôt le développement d'armes d'initiation qui donneraient l'opportunité de rajeunir la discipline auprès des jeunes.

En juin 2003, les premiers prototypes réalisés en fibre de verre sont prometteurs et la FFE décide de financer le développement de la production industrielle.
Les essais en carbone, en Kevlar ou en hybride Verre/Kevlar n'étant pas concluants,  les lames sont alors réalisées en verre/epoxy par le procédé RTM (Résine Transfer Molding) - ce n'est plus vrai aujourd'hui - et les gardes de sabre et de fleuret produites en élastomère thermoplastique par injection.  Tous les moules sont entièrement réalisés à l'IUT.

Un an plus tard, en juin 2004, les produits et le mode de production sont techniquement et économiquement viables. L'organisme certificateur valide les armes et la production à une échelle industrielle peut commencer avec une commande de 1000 pièces.
Mais il s'avère qu'à l'usage avec les enfants, les lames cassent ou s'écaillent. Il faut donc revoir le produit et tester de nouvelles formules composites.

2005-2008 : un produit fiabilisé

En 2005 et 2006, la FFE lance l'idée d'une nouvelle pratique de l'escrime, plus ludique pour les enfants : le Ludo-escrime. De nouvelles armes sont ainsi développées à l'IUT, plus courtes : les lames "Eveil escrime" utilisables dès l'âge de 6 ans.
Et pour palier au manque de fiabilité des armes, le département science et génie des matériaux mène de nouvelles expériences de production qui se montrent viable : l'injection de Polyamide chargé à 30% de fibres de verre présente l'avantage de faire des lames plus fiables et moins chères.

En 2007, les lames en polyamide sont validées et la production en série commence avec un processus entièrement réalisé à l'IUT.

2008 à aujourd'hui : de nouveaux projets

Forts d'une collaboration réussie, l'histoire continue entre l'IUT et la FFE avec :
  • en 2008, la réalisation d'un modèle de lame N°2 plus grand que celles N°0 produites jusque là,
  • en 2009, la participation au développement de chasubles électroniques pour le Ludo-escrime,
  • en 2010, la mise au point de production de mouches,
  • en 2010, la conception et réalisation de 4 ateliers d'escrime pour une exposition temporaire au Palais de la découverte à Paris à l'occasion des championnats du monde d'escrime,
  • en 2013, le lancement du développement de mouches lumineuses qui s'allument lors d'une touche,
  • en 2014, le développement d'un jeu de 4 cibles qui communiquent entre elles,
et pourquoi pas d'autres projets à venir !

Au Palais de la Découverte en 2010

Pour une exposition consacrée à l'escrime, la FFE propose à l'IUT de concevoir des stands ludiques permettant d'initier les enfants aux gestes fondamentaux de la discipline. Quatre ateliers sont ainsi entièrement réalisés à l'IUT (parties mécaniques, électroniques et logicielles) avec l'aide notamment d'étudiants et enseignant du département Génie électrique et informatique industrielle.